Haïkus, etc, de PY, août 2012 – 2/2

°

bleue libellule,
cigale en chaleur
à la sortie des thermes

°

du talon aux orteils
le gravillon
traverse la sandale

°

lecture nocturne –
le cannage de la chaise
sur ses fesses nues

°

heure de l’apéritif –
Patrick Ricard décédé
ce plein août

°

« minuscules poussières
englouties par un aspirateur » :
citadins japonais

(sur Arte)

°

« Je suis seulement l’ouvreur de fenêtres, le vent entrera après tout seul. »
Jean Giono

°

nu
fenêtre ouverte
à trois heures du matin

°

m’éveillerai-je
(à l’instant de la mort ?)
du rêve
qu’est la vie ?

la vie
passée comme un rêve
comme un nuage

sur le tableau bleu du ciel

°

canicule
sous chacun de ses seins
une petite tache

°

les plumes dans la rue :
elles aussi ont l’air
aplaties de chaud

°

round and round and round
drowned n’ drowned n’ drowned

: à peur de flots…

°

(ancien : 199 ? :)

dimanche matin
sur son toit
un christ hongrois
fixant
son antenne-télé

°

sur mon livre
un papillon de nuti
brun
et sa traîne posée

ses deux antennes
alternativement
qui bougent

avant de se renvoler
sous la lampe

°

après-midi d’août
abeilles et papillons (se) partagent
la lavande

°

au milieu de la route
un paquet rouge et blanc
Fumer Tue

°

(ancien :)

août à Paris –
le bruit
d’une fraise

(cf : le kô-an zen du bruit d’une seule main ?)

( : traduction ? nouvelle :)

August in Paris –
the noise
of a strawbedrill

(???)

°
(ancien :)

relisant un tanka sur elle me téléphone

(cf Jackie Hardy, p. 65 de Stepping Stones, a way into haiku, Martin Lucas, BHS ed., 2007 :
« out walking alone / just as I think of her / a friend turns a bend »)

°

la tête baissée
dans ses pensées
– les aiguilles de pin

°
(ancien :)

du bus à chez elles
courant sous l’orage
sandales à la main

(RSA, 1979 ?
cf Matt Morden, in Stepping Stones…, p.79 :
« Sunday morning / the party girls go home / in summer rain »)

°

dans le bleu d’août
des baigneurs s’ébattent –
une porte claque

°

platane à palabres :
pigeons au-dessous
étourneaux dessus

parfois une plume
sur le soir

°

fin août –
sur le crépi du mur
une araignée
trampoline

°

le parasol
bascule
par-delà le balcon
– nuit d’étoiles

°

quatre heures du matin
sur la table de la cuisine
une miette de pain

°

le cordon encore humide
du curiste précédent
– dernier jour aux thermes

°

sur le Verdon
des canards
écartèlent * la lune

* / fragmentent / morcellent / démantèlent / gondolent

dans la mare
des canards –
la lune
gondol(é)e

sur le Verdon
des canards –
la lune danse

rivière –
la lune a tant de signes

fragmentée,
l’on sait toujours
qu’elle n’est qu’une,

lune

°

l’aile dressée
d’un oiseau écrasé
sur la route

°

mise au point
sur la libellule
qui s’envole
juste avant le déclic

°

nuit :
un livre de haïkus
et un verre d’eau

°

(kyôku :)

Si l’auteur figure dans son haïku,
qu’il y soit
(encré)
en creux

, en négatif !

°

le kaléidoscope
– en mouvement décroissant –

de la lune

(début de nuit sur le Verdon)

°

sur la table
– de nuit –

un chapeau

un verre d’eau

sur la table
(cette nuit)
les formes inversées

d’un chapeau

et d’un verre d’eau

la si grande immobilité
des objets
cette nuit

(est-ce pourquoi le crayon court,
le crayon peut courir ?)

… et un moteur extérieur
… ou plusieurs,

au loin,

dans l’encore noir…

°

le piège des mots…

la sirène des mots…

°

l’eau rosée
dans le verre
(on dirait que)
la nuit boit

°

(ancien :)

la mise-en-plis
de la factrice
sous la pluie

°

les incongruismes-haïku …

°

dans les semelles des pieds-nus
des gravillons s’incrustent
– fin (d’) août en Provence

°

Cirque de Navacelles –
l’ombre du fil électrique
balaie le pare-brise

°

Pour les prochaines vacances :
l’index
en Provence !

°

en 2353,
où serai(s)-je ?

down 52nd Avenue
all sirens blaring
into the night ?…

°

un haïku disparu
tout au fond de la nuit
plop !

°

Au musée Jean-Henri Fabre *
un insecte
dans les toilettes ?

* entomologiste (/ Micropolis, la Cité des Insectes, Aveyron.)

°

dans la côte
l’odeur des cochons
me fait accélérer

(d’après David Cobb : « pedalling uphill / into the smell / of pigs »,
p.145 de Stepping Stones,…, BHS, 2007.)

°

après la mort du père
son message toujours
sur le répondeur familial

/

après la mort du père
son nom toujours
dans le message familial

(cf David Cobb : « day of his funeral / still inviting messages / after the tone »,
in Stepping Stones, BHS 2007, p.151)

°

sur les collines
le jeu des champs
et des nuages

( : whatever it may be, and forever changing…)

on hillsides
the game of fields
and clouds

°

un arbre taillé
au milieu d’un champ
– pas d’ombre
– pas de vaches

°

nuages de poussière :
au dernier bord de l’août *
deux tracteurs
raclent le champ ras

* / au bord de septembre

°

retour de vacances
à l’arrière de sa remorque
un cheval hoche la tête

°

derniers jours d’août
premiers labours

premiers labours
le tracteur retourne
les restes de l’été

°

au bord du champ
(en) bord de septembre
des cubes dorés

°

sur l’autoroute
un papillon tombe
– fin des vacances

°

« chrysanthèmes blancs – »
: le décès * de ma tante
paternelle

(* récent : été 2012
cf Doreen King : « white chrysanthemums – / remembering the little fibs / you told me »
p.177 de Stepping Stones, BHS Anthology, 2007.)

°

scellé(e) au ciment du sérieux

( : leur statut / stature / statue !)

°

(Bashôtage ?)

la mare avala la grenouille

°

se plier
en 5/7/5 ?
– macache !

se plier encore
au 5/7/5, ah non :
« bave des Anciens » !

°

devanture du luthier :
un sabot
monté en violon

( – : musique folklorique ?)

(rue de Rome, Paris 75008)

°

fin août –
le soleil éclaircit
la chevelure du saule

(Les Saules, 94.)

°

(cf : « ronflant à l’expir… » :)

il est rare
que ce soit soi
qui ronfle !

°

filosofigues

°

facette(s) / facétie(s)

°

Faites de la lenteur
un bain de guérison

algue s

apesanteur

°

Battre froid / Bashô / ?

°°°

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :