haikus , etc – PY- juillet 2012 (2/2)

°

striant le ciel du soir,
martinets
de la mi-juillet

des hirondelles
encerclent encore juillet
– stage de tai-ji-quan

strient
dans le ciel
des hirondelles

°

stage de taÏ-chi-chuan –
un papillon passe
devant la porte

°

fin de la journée de tai-ji
un lézard se faufile
sous le gymnase

°

plume noire
dans le sentier –
un corbeau là-haut crie

°

rire en cascade
cri d’oiseau –
soirée de juillet

°

the thump
of bodies
down
to ground
zero

°

deux pies
s’élèvent
dans un pin
le soleil du soir

°

stage de tai-ji-quan –
les oiseaux se passent le mot
chi ! chi ! chi ! chi !

tous les moineaux
se lancent des chi –
fin d’une journée de tai-ji

°

fin d’une journée de tai-ji
tous les culs des garennes

devant les garages
les garennes détalent

campus universitaire
les jeunes garennes s’enfuient
dans les orties

°

on sait reconnaitre
un citron
d’un pêcheur

°

ever so slowly
does the towel slide off
the door-handle —
a July evening

la serviette
glisse
si lentement
de la poignée de la porte
– soir de juillet

°

le coude
d’une traîne d’avion
– soir de juillet

le coude
d’une traîne d’avion –
« Les prix plongent »

°

stage de tai-ji-quan –
le réseau de trams
s’appelle Tao

°

on her bosom
I thought I read
MORITAKE
– back to illusions

sur sa poitrine
j’ai cru lire
MORITAKE
– retour vers les illusions

°

musique de chambre
mon dernier auditeur :
un cafard

Francis Poulenc –
mon dernier auditeur :
un cafard

°

dans l’allée du train
deux jeunes jumelles
bougeant de concert

°

ils se penchent
dans l’allée du train
pour s’embrasser
– Tanabata

they lean
across the galley
to kiss
– Tanabata

de mon siège
j’assiste à leur ciné-
romance dans l’allée

l’arc-en-ciel
de leur baiser
par-dessus l’allée du train

elle lui mange la main –
allée du train

deux amoureux
transis –
soir de juillet
dans un train bondé

°

dernier passage
devant la rose
sans la sentir

°

même l’anse
d’un sac de voyage
me fait signe

°

(D’après : « it spins in space / giving all we need / except the answers » de Margery Newlove, in « Earth », BHS Members’ Anthology 2009 :)

We’re here
to find
solutions

Nous sommes ici
pour trouver
des solutions

°

Haiku is about
minimizing the ‘me’

Dans le haïku, il s’agit
de minimiser le moi !

°

(Busonades 1 et 2 :)

1)
sur le siège des toilettes
un moustique
endormi

2)
du siège des toilettes
un moustique
réveillé

°

les tournesols
tournés vers eux-mêmes –
caprices de la météo

°

à trois mètres
la chaleur du mur
(de) ce soir

°

les poissons sèchent
sur l’étendoir
(: maillot de bain)

°

un parterre
de fleurs de trèfles
et de bourdons

(Loches, 26/7/12)

°

(« Ancien » :)

une bulle de savon,
une grille :
deux bulles de savon

°

Le car
part
au quart
des tours
de Loches

°
(cf : « Bashôtage(s) » :)

« Busonade(s) »

« Issade(s) » / (pâle(s) Issade(s)…)

« Shiki-ste(s) »

°

dp

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :