WEI WU WEI : « La transmission de la vérité » // – le haïku ?

°

« C’est un événement à la fois désolant et extraordinaire que de constater que les gens de notre époque semblent psychologiquement incapables de comprendre aucune thèse qui ne soit exposée en une structure élaborée à l’aide du verbiage.
L’expression concentrée d’une quelconque thèse est considérée comme un « aphorisme », écarté comme formulation impropre, qu’il faut ignorer.
Cependant, comme le savait tout sage, les exposés discursifs détruisent la vérité qu’ils sont supposés transmettre. La véritée se trouve étouffée par trop de dissertation verbale, et pour ainsi dire mort-née.
La vérité vivante ne peut être transmise enveloppée dans le verbiage, car factuellement elle ne peut pas être transmise du tout. Elle ne peut être qu’évoquée par l’indication appropriée dans le dispositif mental d’un autre, et pour ce faire, la suggestion, brève, stimulante, et spontanée, peut seule réussir. »

Wei Wu Wei, ch.71 de La Voié négative, éd de La Différence (p.184)

°

– Est-ce pour cela que l’on a pu dire, par ailleurs, que « le haïku est la poésie du zen » ?

D.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :