George Swede : ‘Almost Unseen’ / ‘Presque invisibles’ : Introduction : Tom Lynch

Introduction (: par Tom Lynch) :

« À la différence des haïkus, les senryûs sont spirituels, amers, ironiques, sardoniques, comiques. »

Walt Whitman : « L’amour est une carlingue de la création. »

« Les haïkus de George Swede sous-entendent qu’il n’y a pas de séparation entre nos âmes, nos psychés et nos corps physiques et très sensuels, mais seulement une expansion sans coutures. »

« Les haïkus de Georges sont éveillés aux manières dont le monde phénoménal, tout en étant complètement lui-même (comme il se doit dans le haïku), crée cependant des harmonies qui résonnent au-delà du moment particulier. »

« Ce que j’admire le plus dans les haïkus de Swede, ce sont ces aperçus des différentes manières dont le schisme entre les humains et la nature est transfiguré. »

« La précision juste de l’image même concentre l’attention, en écartant les abstractions philosophiques diffuses. Le haïku provoque des idées, mais ce ne sont pas des idées. »

« Les haïkus concernent ces moments sensuels vagabonds, moments qui sont presque, mais pas, presque pas, inaperçus. C’est l’habileté de Swede de les voir, de les entendre, de les humer, de les toucher et de les goûter, que je jalouse le plus. »

: Tom Lynch (New-Mexico, 20 octobre 1999.)

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :