Les 1012 haikai de Bashô – 101-108)

°

certainement amoureux des étoiles
utilisant pour tapis
une peau de daim

(été 1678)

NB : ceci est une technique associative, qui relie les taches blanches du tapis et les amoureux des étoiles Altair et Véga. Dans d’autres cultures, les taches blanches des animaux sauvages sont considérées comme étant des marques faites par les étoiles, ou des motifs de vraies étoiles.

°

jour pluvieux
le monde automnal
d’une ville frontière

(automne 1678)

NB : Le jeu de mots se fait avec sakai (« limite » ou « frontière ») et Sakai-chô, nom du district théâtreux du vieux Tokyo. Vu sa réputation douteuse, le district fut placé à la limite de la ville.

°

La lune est véritablement
aussi haute que les prix des terrains
de ce quartier commercial

(automne 1678)

NB : L’hôte de la réunion de renga, Jiyôshi, vivait à Odawara-chô, une ville située de nos jours à environ une heure de train de Tokyo, près de Tôri-chô, un quartier commercial prospère. Bashô complimentait Jiyôshi sur la prospérité de sa ville, bien que le coup de la vie y fût beaucoup plus modeste qu’à Tokyo. Le prix des terrains était aussi élevé que la lune ou aussi élevé que les terrains coûteraient sur la lune.

°

marinée dans le sel
elle va maintenant envoyer un message,
la mouette impériale

(hiver 1678)

NB : La plaisanterie se place avec miyako-dori (« oiseau de la Cité Impériale », « mouette-à-tête-noire » ou « attrapeur d’huîtres »). Le terme fut d’abord employé par Ariwara no Narihira (825-880) dans les Contes d’Ise, où il impliquait qu’un oiseau apportait des nouvelles de la capitale. A cette époque, Kyoto était la capitale du Japon, mais l’on voyait souvent l’oiseau sur la rivière Sumida, à Tokyo.

°

Les rochers dépérissent
même l’eau s’évapore
hiver glacé

ou :

Les rochers sont découverts
par l’eau qui sèche
hiver extrême

(hiver 1678)

NB : On peut lire ce poème littéralement ou figurativement. Le sens se fonde sur cette phrase « l’eau est séchée et le rocher est exposé » d’un poème du poète chinois Su Tung Po (1036-1101). Bashô dit ici que l’hiver est si rigoureux que les rochers s’amenuisent de la même manière que le fait la végétation qui gèle.

°

se languissant des fleurs
ou un air de Gichiku
Mont Yoshino

(hiver 1678)

NB : Gichiku, aussi connu sous le nom de Tôzaburô, avait un air célèbre appelé d’après Yoshino, la montagne célèbre pour ses cerisiers et ses neiges profondes. A la floraison des cerisiers, il y avait fêtes et musique de flûte. La plaisanterie se situe sur matsu hana, qui peut signifier « fleurs de pins » ou « se languissant des fleurs ».

°

le capitaine et
les fleurs sont venus
sur un cheval sellé

(printemps 1679)

NB : La visite du capitaine de l’Office du Commerce Hollandais a été changée de chaque année au Nouvel An en une visite tous les cinq ans, le cinq mars. Le capitaine arrive donc quand les cerisiers sont en fleurs. (Voir haikai 94) Ce poème utilise la technique comparative d’une manière pseudo-scientifique. Bashô dit que la visite de l’étranger et que les fleurs se sont toutes deux produites à dos de cheval. Les fleurs éclosent pour l’arrivée de l’étranger et l’étranger arrive à cause des fleurs, ils sont donc liés d’une manière qu’on ne devrait pas habituellement rencontrer. C’est un des buts principaux de l’écriture du haikai.

°

l’arrière des sandales
revenant en plis
des cerises des montagnes

(printemps 1679)

NB : Le jeu de mots s’articule sur ori, « replier l’arrière des sandales » – zôri, de façon à ce qu’elles n’éclaboussent pas de boue la robe longue, ou « casser une gerbe de fleurs ». Souvent, une partie de la contemplation des fleurs consistait à casser des branches de fleurs pour les ramener chez soi. Comme on marchait longtemps, les bords, ou ourlets, de la robe glissaient de la ceinture et trainaient par terre. On les retroussait pour les empêcher de traîner dans la boue.

°

(à suivre : 109-1012)

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :