Haïkus du haïbun « Un crime à la machette » – Salim Bellen

°

Premier jour de l’An ;
nous remontons la rivière
à contre-courant

(p.142)

Monde d’illusions ;
sur la croix en bord de route
fleurs artificielles

Mûre et citron vert ;
les enfants après la glace
se tirent la langue

(p.144)

Crime passionnel ;
il saigne à mort son ami
et va se livrer

Il l’a trucidé ;
un jour lointain il ira
pleurer sur sa tombe

(p. 145)

Salim Bellen, mer. 3 janvier 2007,
extraits du haïbun « Un crime à la machette »
in Le singe renifle en décembre.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :