Haiku, A Poet’s Guide – Lee Gurga – Avant-propos

°

AVANT-PROPOS

« Il y a cent ans que fut écrit le premier haïku original en anglais, et plus de cinquante ans depuis l’aube du mouvement du Haïku américain. Cependant, un certain nombre de questions fondamentales n’ont pas encore été réglées. Dont celles-ci : Peut-on écrire du haïku autrement qu’en japonais ? Quelle est l’importance de compter les syllabes – ou, plus généralement, doit-on écrire du haïku selon les règles ? Si oui, lesquelles ? Quelles esthétiques, orientales ou occidentales conviennent au haïku ? Le haïku peut-il parler avec à-propos de la condition humaine, et de sujets tels que la cruauté humaine envers l’homme (ou la femme) ? Pourquoi les écoliers et les retraités sont souvent « à l’aise » alors que des poètes professionnels, dans leur grande majorité, ne peuvent pas écrire de bons haïku ?
Ces questions, et de nombreuses autres, Lee Gurga les traite dans Haïku, un guide poétique. Chaque point se trouve abordé avec une réflexion d’une profondeur inusitée et analysé pour être exposé avec une clarté remarquable. Pour ce faire, quelle meilleure personnalité que Lee Gurga, qui a maintenant acquis sa maturité en tant que poète et érudit du haïku ? Lee Gurga découvrit le haïku pendant ses études secondaires, sous la forme d’une copie des Haiku de R.H. Blyth, et composa son premier haïku en 1966. Comme bon nombre d’entre nous, il travailla dans l’isolement pendant des années, croyant qu’il était le seul à écrire des haïku en anglais, jusqu’à ce qu’il tombe sur The Haiku Handbook, de William J. Higginson. Depuis ce moment, il a aiguisé ses talents de poète, gagné tous les prix principaux pour poésie et recueils, oeuvré comme président de la Société de Haïku Américaine (H.S.A.), mené une délégation de haïkistes américains au Japon, et, en 2002, assumé l’édition de Modern Haiku, magazine de haïku anglophone de premier ordre. Peut-être unique en Amérique (bien que ce soit commun au Japon), Gurga a inauguré des colonnes régulières de haïku dans deux journaux, un dans l’Illinois du centre, où il réside, et un autre à Key West, en Floride, où il passe de plus en plus de temps. On l’appelle souvent pour des lectures de ses oeuvres devant adultes et étudiants, et pour expliquer le haïku dans des colloques académiques et des réunions de poètes professionnels. Il s’inquiète beaucoup que le haïku se fasse corrompre par les « pseudo-haïku » – drôleries insipides de 17 syllabes – et travaille à faire reconnaître le haïku sérieusement pour qu’il puisse mêler sa voix propre au choeur joyeux de la poésie américaine. Dans un sens, donc, ce livre représente aussi l’essence de la vie de l’auteur et de ses trente-cinq ans de pratique du haïku. C’est, si vous voulez, ce manifeste artistique et ce travail qui cherche à intégrer les forces majeures du monde du haïku d’aujourd’hui… et répond peut-être à ces questions persistantes, une fois pour toutes.
On a publié quelques manuels sur l’écriture du haïku ces dernières années, mais aucun ne surpasse Haiku : A Poet’s Guide. Le livre de Gurga confronte les problèmes rencontrés par les débutants autant que les considérations philosophiques et esthétiques du genre. Il écrivit ce livre pour aider ceux qui se battent avec les problèmes fondamentaux, mais principalement pour les poètes pratiquant le haïku, et les personnes qui ont déjà des connaissances en poésie. Pour le lecteur de ce livre, la sélection de haïku qui illustrent ses arguments, sont un vrai régal. Il a rassemblé une collection fraîche et chatoyante d’exemples – pas seulement ses propres poèmes et ceux de ses élèves. De plus, il ose juxtaposer de mauvais poèmes avec de bons, pour mieux dénouer nos problèmes techniques. Par-dessus tout, Gurga n’a pas une approche didactique : vous ne trouverez pas de longues listes de « règles » – seulement des suggestions intelligentes et des démonstrations du savoir-faire des meilleurs poètes de haïku du moment.
Je recommande à votre attention, et sans réserve aucune, ce nouveau livre important de mon mentor et ami en haïku, Lee Gurga. »

Charles Trumbull
Evanston, Illinois.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :