Poèmes de mort japonais – GIMEI

°
GIMEI
(mort le 4è jour du 10è mois de 1748, à 51 ans.)

la maladie dure et dure
jusqu’au-dessus de la lande desséchée de Bashô
la lune

Ce poème de mort emprunte la métaphore trouvée dans le jisei de Bashô, que Gimei appelle okina, « le vieux ». Il se peut que Gimei espérait en secret quitter ce monde le jour anniversaire de la mort de Bashô (le 12è jour du 10è mois), mais la mort l’emporta huit jours plus tôt.
 » champ desséché » (kareno) est une image d’hiver, saison à laquelle tous deux moururent.

°
(à suivre : Ginka)

Étiquettes : , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :