Poème de mort japonais : GENGEN’ICHI

°
GENGEN’ICHI
(mort le 25è jour du 8è mois de 1804, à 63 ans.)

volubilis,
bien que tu fanes,
l’aube se lèvera encore

Gengen’ichi perdit la vue enfant. Sa femme et ses enfants, plus tard, lui apprirent à lire et à écrire.

Le volubilis (asagao) fkeurit autour du mois d’août en couleurs différentes. La fleur s’ouvre à l’aube et se fane l’après-midi du même jour, d’où son nom en japonais : « visage du matin ». Il est considéré comme un symbole de l’évanescence. Sa saison de floraison se termine au début de l’automne, saison à laquelle Gengen’ichi mourut.

°
(à suivre : Getsurei)

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :