Poèmes de mort japonais – GAKI

°
GAKI
(mort le 24 juillet 1927, à 36 ans)

un seul point
brille encore dans le noir :
mon nez morveux

Gaki, plus connu sous son vrai nom de Akutagawa Ryunosuke, fit précéder son poème de ces mots : « Riant de moi-même ». Il donna ce poème à sa tante la nuit du 23 juillet et lui demanda de le donner le matin suivant au docteur de la famille, lui-même poète de haïku. Cette même nuit, Akutagawa se tua en avalant du poison.
Akutagawa était un des plus grands auteurs japonais modernes.
Peu après sa naissance, sa mère devint folle, ce qui projeta une grande ombre sur sa vie. Une de ses premières nouvelles, appelée Hana (le nez) fut acclamée par l’écrivain Natsume Soseki (1867-1916) et propulsa Akutagawa sur la scène littéraire de son époque.

°
(à suivre : GAZEN)

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :