Haïku, etc. de Py – mai 2011 – 3/3

°

dernière touche
à leur beauté :
train du matin

dernier passage de lèvres
avant d’embrasser
leur journée

avant d’embrasser leur journée :
un dernier tour de lèvres

°

la glycine fleurie :
l’odeur
de la voiture qui démarre

°

les sillages d’avions –
les martinets du soir

lampadaires du soir
et traînes d’avions :
le même rosé

°

ratant ses trains :
rentrée

(: septembre, voire octobre, pour retourner travailler au CRR de Reims ! *)

(* = Conservatoire à Rayonnement Régional.)

ce matin,
le trafic très ralenti
du RER ;

ce matin : jour en (l’) »R » !

°

entre l’Eyjafjöll
et le Grimsvötn,
les imprononçables
nuages de Fukushima

°

ce soir
reconnaissant
le Tui – Ti-ui
(de l’oiseau)
gare d’Orly

°

(L’esprit du haïkaï :)

Tant que nous pouvons
nous extraire
du centre du poème,
faisons-le !

°

matin frais de fin mai
deux Japonaises en ombrelles

°

la fleuriste
penche un pot
: boutons

°

fin mai
les femmes
perdent leurs feuillages

°
(l’art du haïku… :)

la (très forte) tentation
des haïkistes occidentaux :
dire
(au lieu de
suggérer) !

°

(Bashôtages :)

sommeil matinal –
le cri du marteau-piqueur
enfonce la roche

le marteau-piqueur
casse la croûte
du sommeil

°

rempotant sur la terrasse :
le « Duo des fleurs » à la radio

°

secousse,
ses seins tressautent –
les nuages passent

°

le pizziste
monte en mob’ rouge
les marches de son magasin

°

une branche
du matin sciée :
le sommeil s’envole

°

le fils de la rivière se dédouble en fleur

°

get the haiku-fish
as soon as the float
plunges

dès que le bouchon
s’enfonce
ferrer le haïku

dès que les mots glissent
à la conscience
: capture !

sans penser
les mots
atterrissent
sur la page

la trace
d’une cerise
tombée d’un bec

… me poussant au haïku…

°

Avenue Maginot
la coupe au carré
des arbres

°

le train tarde
un corbeau crie

°

sur une feuille verte
un chewing-gum rose

le chewing-gum rose
va-t-il dévorer
la feuille verte ?

°

vient le week-end
et son sourire ventral

°

torsade :
l’angoisse
des glaçons sauteurs

°

fenêtres au soir :
les lampes d’intérieur
et les reflets
des nuages chauds

sur le pare-brise
des traces
de nuages
du couchant

fenêtres :
les différentes
couleurs du soir

°

matin – l’oiseau
ouvre son bec
au soleil

°

fuyant un wagon
pour le suivant :
le fils violoniste
du précédent ?

°

une feuille de ginkgo verte
un trottoir de fin mai

°

furie
du verre
ouvert
déversé
dans le camion

°

au milieu du toit
une chaussure à talon

°

la Fête des voisins
bat son demi-plein

°

les cônes fleuris
des arbres au carré

°

toutes les grues
tendues
dans la même direction –
route du week-end

°

il se trouve que
le ciel
au coin d’une lettre
se couvre

°

Le haïku
défait les liens ;

le lecteur
en reforme

(s’il lui chante !)

°

dans cet escalier
déboulent des feuilles –
silence

°

Insomnie –
demain remplir
la feuille d’impôts

la feuille d’impôts
tombe au printemps

°

je lis
des haïkus de saules…
les pages du livre oscillent

°

bousculé par la bourrasque,
un oiseau circonflexe

°

il s’assied
dans le sens des aiguilles
du train

°

il semblerait
que les oiseaux ont bien dormi :
leur chant clair
ce matin

°

des sandales
aux feuilles des arbres :
blanc de sable

°

toutes les rampes de la gare
un son différent —
cui-cuis de fin mai

°

– Pour qui j’écris ?

– Pour sonner juste.

°

son mollet
bien galbé –
la forme d’un haïku

°

printemps :
planter
de nouveaux radars ?

°

sur la porte ouverte
cette affiche :
« La porte est fermée »

°

pédale et
descend
sans cesse
vers son genou
sa jupe

( rue Marcadet, dernier jour de mai)

°

les vaches
regardent peut-être
passer les trains,

les hommes
plus sûrement
regardent passer les chevaux,

yeux
(d)rivés
à l’écran

(faisant cour
autour
de l’écran
où courent
les chevaux)

claque
une partie gratuite

le balai repousse
tous les paris morts

feuille morte,
paris des joueurs,
le garçon de salle
balaie

°

d.(23-31/5/11)

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :