19 HAIKU d’été – Blyth – p.743-751

°
(p.743 :)

yuagari ya . chibusa fukaruru . hashisuzumi

Shiki

sortant du bain
le vent souffle sur les seins ;
prenant le frais sur la véranda

hoshi no na wo . yoku shiru hito ya . kadosuzumi

Shiki

prenant le frais à la barrière,
un homme connaissant bien
le nom des étoiles

°
(p.744 :)

aru hito no . heiku-biiki ya . yûsuzumi

Shiki

prenant le frais du soir –
un homme
partisan des Heike

natsuyase to . kotaete ato wa . namida kana

Kigin (1623-1705)

« C’est la minceur de l’été » répondit-elle –
puis
ses larmes tombèrent

°
(p.745 :)

waga io wa . kusa no natsuyase . shitarikeri

Issa

l’herbe autour de ma cabane également
a souffert
de la minceur estivale

waka ni yase . haiku ni yaseru . natsu otoko

Shiki

un homme cet été
maigrit à cause des waka
et des haiku !



natsu yase no . hone ni todomaru . inochi kana

Shiki

maigreur d’été;
ma vie sauvée
par mes os

amagoi ya . ten ni hibike to . utsu taiko

Shiki

prières pour la pluie :
élevez-vous jusqu’au ciel,
tambours battant !

°
(p.746 :)

yama mo niwa mo . ugoki-iruru ya . natsuzashiki

Bashô

montagnes et jardin
rejoignent
la salle de dessin estivale

shiba to iu . mono no sôro . natsu-zashiki

Bashô

l’herbe
merveilleuse !
la salle de dessin estivale

ki mo ishi mo . ari no mama tari . natsu-zashiki

Bashô

arbres et pierres
tels qu’en eux-mêmes –
la salle de dessin estivale

°
(p.747 :)

tomozuna ni . kani no ko narabu . oyogi kana

Shiki

nageant tout autour,
petits crabes alignés
sur l’haussière

gasa-gasa ni . chimaki wo kajiru . bijin kana

Issa

la belle jeune fille
mastiquant et froissant
le gâteau de riz emballé

°
(p.748 :)

sakuragari . bijin no hara ya . mekkyaku su

Buson

allant admirer les fleurs de cerisiers
la jeune fille
à l’air affamé

°
(p.749 :)

ka-ibushi mo . nagusame ni naru . hitori kana

Issa

la trace du moustique
est aussi consolation,
seul
.

°
(p.751 :)

hito mo nashi . ko hitori netaru . kaya no naka

Shiki

personne –
un enfant endormi
dans la moustiquaire

kimi wo okurite . omou koto ari . kaya ni naku

Shiki

Vous disant adieu,
j’eus des pensées douloureuses,
et pleurai sous la moustiquaire

amadera ya . yoki kaya taruru . yoizukiyo

Buson

couvent :
une moustiquaire fine pend –
lune tôt le soir

nigeru nari . shimi ga naka ni mo . oya to ko yo

Issa

les poissons d’argent
se sauvent – parmi eux :
des parents, des enfants

°
(à suivre, p.752-)

Étiquettes : , , , , , , ,

2 Réponses to “19 HAIKU d’été – Blyth – p.743-751”

  1. J.C.FAMCHON Says:

    Bonjour,
    Beau florilege en ce matin de printemps: merci
    De tous mon prefere: Basho
    Bon week end

  2. danielpy Says:

    merci J-C. Oui, Bash, considr comme tant LE « matre « absolu (?) du haka !

    D.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :