Archive for avril 2011

13 Haiku d’été – Blyth – p.699-703

22 avril 2011

°
(p.699 :)

yûdachi ni . hitori soto miru . onna kana

Kikaku

averse d’été –
une femme assise seule
regarde au-dehors

yûdachi ya . chie samazama no . kaburimono

Otsuyû

averse d’été –
selon leur sagesse,
les différents couvre-chef

oto bakari demo . yûdachi no . yûbe kana

Issa

seulement le son :
c’était un soir
d’averse estivale

°

Plus on parle et pense,
plus on s’éloigne du vrai

Shinjinmei

°
(p.700 :)

Isshaku no . taki mo oto shite . yû suzumi

Issa

une cascade d’un seul pied,
mais avec le bruit qu’elle fait…
se rafraîchir au soir

inazuma ya . mori no sukima ni . mizu wo mitari

Shiki

un éclair d’orage ;
entre les arbres de la forêt
l’eau apparaît

inazuma ni . koboruru oto ya . take no tsuyu

Buson

un éclair !
le son de la rosée
tombant le long des bambous

°
(p.701 :)

inazuma ni . daibutsu ogamu . nonaka kana

Kakei

au milieu des éclairs
faisant mes dévotions à un Grand Bouddha
sur la lande

chôchin de . daibutsu miru ya . hototogisu

Shiki

avec une lanterne,
je regardais le Grand Bouddha :
un hototogisu chanta

hyôjo mo . shibashi yamikeri . raijin

Tôsha

La Cour Suprême aussi
fit une pause un moment
pendant les coups de foudre

°
(p.702 :)

inazuma ya . kinô wa higashi . kyô wa nishi

Kikaku

Eclairs orageux :
hier à l’est
aujourd’hui à l’ouest

ukigusa ya . kyô wa achira no . kishi ni saku

Otsuyû

lentilles d’eau flottant :
fleurissant aujourd’hui
sur la rive plus lointaine

inazuma ni . satoranu hito no . tôtosa yo

Bashô

qu’il est admirable
celui qui ne pense pas : « la vie est éphémère »
quand il voit l’éclair de l’orage !

°
(p.703 :)

enten ni . kiku wo yashinau . aruji kana

Shiki

au soleil brûlant,
le maître chérit
ses chrysanthèmes

°
(suite : Champs et Montagnes, p.704-719)

12 haiku d’été – Blyth – p.694-698

21 avril 2011

°
(p.694 :)

minomushi no . un no tsuyosa yo . satsukiame

Issa

La larve de psychidae,
Chérie de la fortune,
sous la pluie d’été

mizugame ni . kawazu uku nari . satsukiame

Shiki

une grenouille flottant
dans la jarre d’eau :
pluies d’été

°
(p.695 :)

samidare ni . kawazu no oyogu . toguchi kana

Sampû

pluies d’été;
des grenouilles nagent
jusqu’ici, à ma porte

samidare ya . kzni no haideru . chôzu-bachi

Sampû

pluie d’été;
un crabe rampe
hors du lavabo de pierre



ame no furu . hi wa aware nari . ryôkanbô

Ryôkan

les jours de pluie,
le moine Ryôkan
prend pitié de lui-même

°
(p.696 :)

hitori iru . henshûkyoku ya . satsukiame

Shiki

seul
dans le département éditorial ;
la pluie d’été tombe

yûdachi ya . kusaba wo tsukamu . murasuzume

Buson

averse soudaine d’été ;
les moineaux du village
s’accrochent aux herbes

°
(p.697 :)

yûdachi ya . amado kuridasu . gejo no kazu

Shiki

en voyage,
averse d’été :
que de servants
fermant les volets !

yûdachi ya . ie wo megurite . naku ahiru

Kikaku

averse soudaine d’été ;
les canards courent autour de la maison
en cancanant

°
(p.698 :)

yûdachi ya . hadaka de norishi . hadaka-uma

Issa

nu
sur un cheval nu
sous la pluie battante



nadeshiko wo . utsu yûdachi ya . samo araki

Sampû

l’averse d’été
tombe sur les oeillets
si brutalement !

yûdachi ni . utaruru koi no . atama kana

Shiki

averse d’été ;
la pluie frappe
la tête des carpes

°
(suite, p.699-)

Kyôku au centre

21 avril 2011

°

le haïku
c’est le centre
de la cible

°

d.

Ortogriffe : scénette –

21 avril 2011

°

soit une saynette –
une sonnette retentit
– c’est net !

°

d.(21/4/11)

Haïkus, etc – Py – avril 2011 – 1/2

21 avril 2011

°

1er avril
toujours à sa fenêtre
ses décos de Noël

2 avril,
déménagement :
une coccinelle

printemps –
le pare-brise fleurit

(Orly / Meung-sur-Loire)

un sapin roux
tronc coupé
contre le mur

dans le jardin
un grand sapin vert

(Orly, 3/4/11)

°

(Kyôbun « vers le vide » :)

Creuse ton haïku,
Vide-le;
Laisse (plus de) place
au lecteur –

frère et soeur au jardin
habilement la balle

(–>5/4/11)

°

ce matin
son rouge-à-lèvres
– comme un poisson
qui voudrait attraper
un pêcheur ?

°

le plein temps présent

(le printemps plaisant)

°

Depuis Fukushima,
qu’il est difficile
d’écrire !

°

FukushiMarcoule ?
FukushiMalevil ?
Fukushimalade ?

Fukushima –
le silence
du nuage

Fukushimio

(L’homme est un)

séïsmographe

sous les …

sur la plus haute branche
un corbeau perché
: crépuscule d’avril

respiration diphonique
: les rails de l’aurore

nucléaire
nous
nique
ra
ts

chiens sauvages, oiseaux :
la vie
autour de Fukushima

°
d.
(à suivre : 2/2)

Sortir du nucléaire

20 avril 2011

°
« Alors que les médias en parlent de moins en moins, la situation au Japon reste très grave… »

Voir :

groupes.sortirdunucleaire.org/

Enercoop, l’électricité renouvelable

20 avril 2011

°

Sortez de l’électricité nucléaire !
Rejoindre Enercoop, fournisseur d’électricité verte, c’est devenir acteur d’un changement réel de société !

cf :

http://www.enercoop.fr

°

Poème de mort de moine Zen : Zosan Junku

20 avril 2011

°
ZOSAN JUNKU
(mort le 5è jour du 5è mois de 1308, à 76 ans)

Tu dois jouer
toi-même l’air du non-être –
Neuf sommets s’écroulent
Huit océans s’assèchent.

L' »air du non-être » ne se réfère pas à la mort, mais à un état dans lequel la conscience illuminée n’est plus liée par des polarités telles que la vie et la mort. Les « neuf sommets » séparés par les « huit océans » représentent le monde tel que le mythe indien le dépeint. La plus haute montagne, le mont Shumi, est au centre, entouré par les huit autres pics. La mort est ici décrite comme un événement cosmique, avec la conscience que le monde et tout ce qu’il contient disparaissent.

°

Poème de mort de moine zen : ZOSO ROYO

20 avril 2011

°
ZOSO ROYO
(mort le 5è jour du 6è mois de 1276, à 84 ans)

J’ai médité sur les enseignements du Bouddha
Pendant 84 ans entiers
Les portes sont maintenant toutes fermées autour de moi.
Personne ne vint jamais ici –
Qui est-il donc sur le point de mourir,
Et pourquoi se lamenter en vain ?
Adieu !
La nuit est claire,
La lune brille calmement,
Le vent dans les pins
Est comme le chant d’une lyre
Avec ni Je ni Autrui
Qui entend le bruit ?

°

5 Haiku d’été – Blyth – p.692-693

20 avril 2011

°
(p.692 :)

hi no michi ya . aoi katamuku . satsukiame

Bashô

sous les pluies de mai
la rose trémière se tourne-t-elle
vers le soleil ?

samidare ni . tsuru no ashi . mijika nareri

Bashô

les pattes de la grue
on raccourci
dans les pluies d’été



chikamichi ya . mizu fumi wataru . satsukiame

Buson

un raccourci –
éclaboussements dans les eaux
de pluie de l’été

°
(p.693 :)

kamisori ya . ichiya ni sabite . satsukiame

Bonchô

un rasoir
rouillé en une seule nuit –
les pluies de l’été !

shishoku shite . rôka tôru ya . satsukiame

Buson

la saison des pluies –
lanterne de papier à la main
je marche au long de la véranda

°
(à suivre, p.694-)