haïkus, etc – Py – 16-30/9/10

°

le soleil
sur les façades –
un archet traverse
un violon

la lumière
au bord de chaque marche
de l’escalier

(du haïku « religieux » :)

le haïku,
acte « religieux »
qui relie
deux éléments
apparemment disparates…

je lève
ma bière :
le nuage
vraiment
très lent

saison des vendanges :
un pied dans la grenache…

(haïkuisine :)

déjà sur le piège
une mite collée
au milieu de ses clones

un drone
au-dessus du désert
n’est-ce pas
un dronadaire ?

Reims, gare :
un pacha-derme
s’avachit

admirer
les cascades
de la lumière
dans les feuillages…

et tout d’un coup

une feuille se frotte par terre

sur le sol
une feuille
m’ouvre l’oreille

en ce parc
les nuages emplissent le ciel
et le vident

la forme des nuages
la forme des immeubles

(sur la terre
ce n’est pas
comme au ciel)



(Poème Désobéissant de Biscarosse :)

Y a d’l’argent nulle part
Y a quand même 15 milliards
qui filent
vers le missile
M 51

(www.nonaumissileM51.org)

sur le dos du champ
un petit nuage de brouillard
– paix matinale

°

parterre de cosmos :
elle fait son shopping

du distributeur de billets
une araignée
descend
puis remonte

bistrot de village :
elle apporte
les plats
uniques

(: Costaros, N.88)

°

(du haïku…)

Il faudrait que le poème occidental
tire la leçon du haïku :

pour
aller à l’essentiel
surtout,
au direct,
au concret,

et sorte de ses voiles, de ses fumées, de ses brumes
plus ou moins spécieuses

°

(« Madagascar » :)

« Madame Gascar »
: mère (90 ans), enfant.

Dans le Petit Larousse Illustré de 1985 :

Madame Angot
Madame Bovary
Madame Butterfly
Madame Sans-Gêne
Pas de
Madame Gascar

°

près de quatre-vingt dix ans :
le jardin
à pas raccourcis

la bouteille en plastique
le cul en l’air
les canards

lune couchée,
ongle blanc,
parapente au-dessus de Millau

(du haïku :)

que le rythme 5/7/5
soit le dernier de tes soucis !

120 milliards :
les feuilles des arbres
les flocons du ciel

jardin public :
balançant le vent…

le petit filet de la fontaine –
tout l’après-midi s’écoule

(Cantobre, 12.)

tout autour du piton rocheux
des martinets encore –
dernier jour de l’été

haïku :
accrocher le jour
sur la feuille

une plume
sur une feuille
pause

3 heures 49
les éboueurs passent
leurs paroles
dans l’air noir
de l’encore nuit

le silence encorné
par le bruit de leurs
poubelles

passés
ils ont emporté
avec eux
un bout de la nuit

(…)

°

ce gouvernement
(par la voix d’Hortenjouefeux, etc.)
jusqu’où ira-t-il dans la menace,
dans l’exploitation de la peur,
dans l’écran (/l’écrin ?) de(s) fumée(s) sécuritaire(s) ?

(: TV News, 20/9/10)

dans la félonerie,
dans la filouterie ?

(…)

°

seulement ça :
quelques notes d’un oiseau
le parfum de quelques fleurs
qui emplit la cour

(: Su Shun-Yin + Kao Pian, in L’Art de la sieste, p.110 + 111 )

°

(lettres :)

de l’O de la lune …

O
: le cercle enflammé
par où lion
tu sauteras
dans la mort ?

O
: le noeud qui coulissera,
qui se serrera
autour de ton cou
jusqu’à te pendre,
pieds ballant dans l’infini ?

le Z cygne
en sa morgue
noir(e)

°

un grand parc –
les grands cris
d’un tout petit

(Millau, Jardin Botanique)

°

les nuages s’empourprent
effilochés :
suite du couchant

les monts recouverts
d’arbres
et maintenant
de nuit

l’éléphant,
ne regarde-t-il pas
à la défense ?

L’appât du grain

de pierre
en pierre
une libellule

dans le ciel de la page
quelques encoches
de graphite

hier les toits lumineux
demain la pleine lune

sur la tête d’un vautour
un pigeon
pose
et fiente

à la charnière de l’automne :
feuilles et plumes
dans l’allée

(haïkuisine :)

la robe de ses ailes
tout autour d’elle
la mite noyée

des gouttes de pluie
étoilent la vieille revue
: fin des haïkus

°

(À un « apprenti-haïkiste » :)

Il y a dans vos haïkus
cette coloration occidentale
qui fait que ce ne sont plus
des haïkus…

: à renommer ?

… ou renoncer ?

°

l’intérieur d’une bogue
fraîchement tombée –
la cour de l’école

(du haïku, proposition… :)

Il faut qu’il manque des éléments dans le haïku
pour que le lecteur
puisse travailler
du ciboulot !

des doigts agiles
sur le clavier d’un piano –
la pluie
qui fouette les vitres

les cieux se sont tus :
plus de martinets –
automne

pattes en l’air
une mite
à l’entame de l’automne

couleur mitée
la vieille revue
de HAIKU *
se disloque

(* vol III, n° 2, 1968)

vieille revue
de Haiku
ses pages se détachent

sous la nappe
ondule
un courant –
déjeuner en ville

double sieste
sur canapé –
dans la cour
l’arbre oscille

le temps est orageux,
c’est clair !

au bout d’une branche :
feuilles et plume
: l’entame de l’automne

fraîcheur de septembre
dans mon dos
la chaleur d’un autre dos

(Métro, ligne 13)

(haïkuisine :)

au mur
un clou

°

(domestiku :)

un triangle poudre de mite
sur une porte de placard
– histoire ancienne

triangle isocèle
la trace de la mite
sur la porte du placard

°

un livre
long à lire :
L’Art de la sieste

le mélanome du mélomane ?

tout le jour gris –
au soir des corneilles

automne –
sur le trottoir
une branche
de lunettes

(Boulevard Barbès)

dans la pile de bois
une portée de taupes
nouvelles-nées

inside ………. a ………. hedge
the ……….. batch …….. hogs
woodpile ….. of
……………. newly
…………….. born

par le vasistas
d’un voisin
en dessous
le haut
d’un match
de football

Le son de la cloche
de Buson –
Le son de mon verre
à vin
ici
maintenant

silence
sur silence :
les pétales
dans la cour du temple

(d’après Miyoko Harada :
« Les pétales tombent / dans l’enceinte silencieuse / du vieux temple »
: expo « L’art du haïku, église de la Madeleine, 22/26-9-10)

(du haïku :)

le haïku
ce peut être ce moment,
ce mouvement
de la feuille
entre l’arbre
et le sol

putain,
ces foules,
c’est full !
gare Saint-Lazare
9 heures moins le 1/4

trois jets
une mite

automne –
un chapeau de paille
sur une plage arrière

°

d.(16-30/9/10)

Publicités

Étiquettes : , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :