5ème règle du haïku (G. Swede)

°

a) « Idéalement, le haïku classique :

5°) présente un événement qui se produit dans le présent, pas dans le passé. »

b) Le haïku moderne :

« 5ème règle : Le haïku présente un événement comme s’il se produisait maintenant et non pas dans le passé.

Si l’on ne suit pas cette règle, l’essence, le « ah!-coup » particuliers au haïku sont perdus. Pour être efficace, le haïku doit évoquer l’immédiateté. La perte de cette immédiateté est sensible dans ce haïku de James W. Dyer :

Les branches de cet arbre mort,
moi, cette touffe d’herbes et tout
fleurîmes cet été

(Haiku in English, p.39)

L’emploi du passé obscurcit le moment de la conscience. Mis au présent, le haïku atteint plus évidemment son but :

Le vieil orme,
cette touffe d’herbes et moi
tout défleuris »

°

(G. Swede, in : The Modern Haiku in English, Columbine ed., Toronto, 1981.)

Publicités

Étiquettes : , , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :