22 Haïkus tirés de R.H. Blyth vol II Printemps (p.404-441)

PRINTEMPS –Le ciel et les éléments – p. 404-441


(p.404) :

korekiri to . miete dossari . haru no yuki

Issa

Comme si c’était tout,
Il en tomba beaucoup –
Neige de printemps.



akebono ya . mugi no hazue no . haru no shimo

Onitsura

L’aube du jour;
Au bout de la feuille d’orge
le gel du printemps.

suppon mo . toki ya tsukuran . haru no tsuki

Issa

La tortue aussi
peut dire l’heure,
cette lune de printemps !


(p.406) :

asakawa ya . nabe susugu te ni . haru no tsuki

Issa

la face de la lune –
douze ans d’âge, à peu près,
je dirais !

oborozuki . kawazu ni nigoru . mizu ya sora

Buson

sous la lune embrumée,
l’eau et le ciel obscurcis
par la grenouille


(p.407) :

ushi-beya no . ushi no unari ya . oborozuki

Shiki

meuglement de la vache
dans l’étable
sous la lune brumeuse

kawa-shimo ni . ami utsu oto ya . oborozuki

Taigi

en aval de la rivière
le bruit d’un filet jeté;
lune brumeuse


(p. 408):

izakaya no . kenka mushidasu . oborozuki

Shiki

la querelle dans le débit de vins
reprend,
sous la lune brumeuse

onna oute . kawa watarikeri . oborozuki

Shiki

portant une fille
pour traverser la rivière;
la lune brumeuse


(p.409) :

ume ga ka no . tachinoborite ya . tsuki no kasa

Buson

le halo de la lune –
n’est-ce pas l’odeur des fleurs de prunier
qui s’élève jusqu’au ciel ?

kagerô ya . ume chirikakaru . ishi no ue

Shiki

vagues de chaleur;
les pétales du prunier en voletant
descendent sur les pierres

kagerô ya . konogoro dekishi . koishi-michi

Shiki

vagues de chaleur
du sentier de gravier
récent

(p.410) :

kagerô ya . horohoro ochiru . iwa no suna

Tohô

vagues de chaleur;
le sable du rocher
tombe par à-coups



kagerô ya . hito-kuwa-zutsu ni . tsuchi kusaki

Rankô

vagues de chaleur ;
quelle odeur de terre
à chaque coup de la houe !

kagerô ya . sanzen gen no . ie no ato

Shiki

(Du grand incendie de Kanda :)

les vagues de chaleur
des ruines
de trois mille maisons

kagerô ya . hakisute gomi no . zeni ni naru

Issa

vagues de chaleur ;
de la poubelle nettoyée,
de l’argent !


(p.411)

kagerô ni . kodomo asobasu . kitsune kana

Bonchô

la renarde
laisse ses petits jouer
dans la vague de chaud

kasa de suru . saraba ya . usugasumi

Issa

avec leur kasa *:
au-revoir, au-revoir !
dans la brume fine

* « un kasa est une sorte de parapluie, fait de lamelles de sauge, de lamelles de bambou, ou de l’enveloppe extérieure de pousses de bambou. » (R.H. Blyth).


(p.412) :

komabune no . yorade sugiyuku . kasumi kana

Buson

le bateau coréen
ne s’arrête pas, mais passe
dans la brume


(p.413) :

futamatani . narite kasumeru . nokawa kana

Shirao

se divise
dans le brouillard
la rivière de la lande

hoku hoku to . kasunde kuru wa . donata kana

Issa

clic, clac,
l’homme qui vient dans la brume,
qui est-il ?



kasumi keri . yama kie-usete . tô hitotsu

Shiki

il s’embrume,
les montagnes s’estompent et disparaîssent :
un seul stupa *

* « tumulus ou montagne funéraire en forme de dôme, contenant les restes d’un défunt… »


(p.414 : à suivre…)

°

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :