Haïkus de printemps dans HAIKU vol II de R.H. Blyth – p. 394-403

(p.394 :)

omoidete . niwa haku haru no . yûbe kana

Soudain, y pensant,
je sortis balayer le jardin :
soir de printemps

Tairo

°°

shoku no hi wo . shoku ni utsusu ya . haru no yû

Allumant une chandelle
avec une autre chandelle;
soir de printemps

Buson

°°

(p.395 :)

Naozari ni . kô taku haru no . yûbe kana

Indifférent et languide,
je brûlai de l’encens :
soir de printemps

°

Haru no yo ya . nushi naki sama no . suteguruma

soir de printemps ;
Sans propriétaire, on dirait,
ce chariot abandonné

Gyôdai

°

Yamadori no . o wo fumu haru no . irihi kana

Marchant sur la queue
du faisant cuivré,
le soleil couchant du printemps

Buson

°

(p.396) :

Haru no yo ya . tsuma naki otoko . nani wo yomu

soir de printemps ;
que lit
le célibataire ?

Shiki

°

(p. 397) :

Haru no yo ya . komoribito yukashi . dô no sumi

soir de printemps :
dans un coin de l’entrée,
un suppliant mystérieux

Bashô.

°

kanariya wa . nigete haru no hi . kure ni keri

Notre canari s’est échappé :
ce jour de printemps
s’achève

Shiki

°

(p.398 :)

Kutabirete . neshi ma ni haru wa . kure ni keri

Tandis que je sommeillais
trop fatigué,
le printemps finissait

Kitô

°

tabi sen to . omoishi haru mo . kure ni keri

ce printemps aussi,
tandis que je pensais voyager,
finissait

Kyoshi

°

yuku haru no . omotaki biwa no . dakigokoro

le printemps s’en va,
comme ce biwa *
semble lourd !

Buson

* instrument de musique, très beau de forme, mais pas très expressif (R.H. Blyth)

°

(p.399) :

yusa-yusa to . haru ga yuku zo yo . nobe no kusa

le printemps s’en va ;
froissements
dans les herbes du champ

Issa

°

yuku haru no . shiribe ni harau . ochiba kana

balayant les feuilles tombées
dans le train
du printemps qui s’en va

Buson

°

(p.400) :

haru oshimu . hito ya enoki ni . kakurekeri

pleurant le printemps,
il disparaît
parmi les arbres enoki

Buson

°

ayumi ayumi . mono omou haru no . yukue kana

marchant et marchant,
perdu dans ses pensées;
le printemps s’achève !

Buson

°

yuku haru no . izuchi sariken . kakari-bune

bateau amarré ;
où le printemps
est-il allé ?

Buson

°

yuku haru ya . me ni awanu megane . ushinainu

le printemps s’en va ;
les lunettes qui ne me convenaient pas
ont disparu

Buson

°

(p.401) :

yuku haru ya . shunjun to shite . oszakura

Le printemps qui s’en va
hésite
dans les fleurs de cerisiers tardives

Buson

°

teshoku shite . niwa fumu hito ya . haru oshimu

chandelle à la main
il arpente le jardin,
pleurant le printemps

Buson

°

andon wo . tobosazu haru wo . oshimi keri

N’allumant pas la lanterne de papier,
je pleurai
le printemps

Kitô

°

(p.402)

yuku haru ya . senja wo uramu . uta no nushi

le printemps passe ;
le poète rejeté éprouve du ressentiment
envers le sélectionneur

Buson

°

senzoku no . tarai mo morite . yuku haru ya

il fuit aussi,
le bassin pour se laver les pieds ;
le printemps s’en va

Buson

°

(p.403) :

kyô nomi no . haru o aruite . shimaikeri

aujourd’hui seulement
marchant dans le printemps,
rien de plus

Buson

°

yuku haru ya . shiroki hana miyu . kaki no hima

printemps qui s’en va :
on voit une fleur blanche
par une fente de la palissade du jardin

Buson

°°°

(à suivre…)

Étiquettes : , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :