Haïkus de haïbun – Salim Bellen

°

Elle tricote ;
après sa mort
elle sera la grand-mère

°

Porte de l’église ;
le mendiant aussi présente
ses condoléances

°

S.B. (18/12/06), extrait de « Toutes mes condoléances », p.60-62, op. cit.

Étiquettes : , , , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :