» L’ a-pensée  » d’A. Caeiro (F. Pessoa) 4

°

 » L’eau chuinte dans la cruche que je porte à mes lèvres.
 » C’est un bruit frais » me dit quelqu’un qui n’en boit pas.
Je souris. Le bruit n’est que le bruit d’un chuintement.
Je bois l’eau sans rien entendre avec ma gorge.  »

p.114 de Poèmes païens Points n° 1651, C. Bourgois éd., 1989.

Publicités

Étiquettes : , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :