Tu Long (15)

 » On peut se trouver à l’étroit dans une pièce avec des branches tressées pour porte et une fente pour fenêtre. Mais si l’on s’imagine que ses fesses sont des roues et son souffle un cheval on voyage dans les huit directions.  »

Tu Long, p.57

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :