Tu Long (12)

 » L’eau qui coule et les poissons qui nagent s’oublient réciproquement, tel est le vrai cours du monde.
Le ciel qui se déploie et les nuages qui flottent ne se gênent pas les uns les autres, la nature de Bouddha est-elle ailleurs ?  »

Tu Long, p.48

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :