Un waka de Saigyô

 » Saigyô dit, pensant à ses voeux religieux de renonciation :

Hana ni somu
kokoro no ikade
nokori ken
sutehateteki to
omou wagami ni

With all renounced as I had thought,
There still remains a heart
Dyed with the flowers.

Avec tout ce à quoi j’avais pensé renoncer,
il reste un encore coeur
teint par les fleurs

Saigyô

(dans HAIKU de Blyth, p.283)

Étiquettes : , , , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :