de Bashô

Furusato ya
heso no o ni naku
toshi no kure

In my old home,
Weeping over the umbilical cord, *
At the end of the year.

Dans mon ancienne maison,
pleurant sur le cordon ombilical, *
à la fin de l’an.

Bashô

* note de R.H. Blyth :  » Les Japonais gardent encore le cordon ombilical de leurs enfants. Bashô parle du sien, que sa mère, maintenant morte, avait gardé.  »

dans HAIKU de Blyth, p.281)

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :