Moines zen – Poèmes de mort

Des jisei de quelques moines zen :

(p.96) d’Enni Ben’en,
mort à 79 ans le 17° jour du 10° mois
lunaire de 1280 :

Toute ma vie j’ai enseigné le Zen –
Soixante-dix-neuf ans.
Qui ne voit les choses telles qu’elles sont
ne connaîtra jamais le Zen.

°
(p.118) de Taigen Sofu,
mort le 10 du mois intercalaire de 1555, à l’âge de 60 ans :

Je lève le miroir de ma vie
jusqu’à mon visage : soixante ans.
D’un coup je brise le reflet –
Le monde, comme d’habitude,
tout à sa place.

°
(: p.120) De Tetsugen Doko (un moine zen), mort le 22° jour du 3° mois de 1682, à l’âge de 53 ans :

Mes cinquante-trois années ont été
pleines de changements.
J’ai commenté les Saintes Écritures – un lourd péché
dont l’écho monte jusqu’aux cieux.
Maintenant je m’en vais naviguer sur le lac aux fleurs de lotus
et entrer dans les cieux à travers l’eau

avec ce commentaire (p.121) :

 » La tradition bouddhiste envisage le paradis comme un lac couvert de lotus  »

°
(p.121) : de Tetto Giko,
mort le 15 du 5° mois de 1369 à l’âge de 75 ans, dont le message
descellé et lu après sa mort disait :

La vérité ne s’obtient jamais
de quelqu’un d’autre.
On la porte toujours
en soi.
– Katsu !

« Katsu ! », comme « Ho ! » ou « Totsu ! » est une sorte de cri provocateur émis
à l’instant
de l’ « illumination ».

°°

(à suivre : poèmes de mort des poètes de haïku,
traduits par d.py, du livre de Yoël Hoffmann : Japanese Death Poems)

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :