Écrire (extraits)

°

Je ne vis pas, j’écris.

°

J’écris. Je me demande bien pourquoi maintenant

j’écris tant

au lieu de vivre

(: par incapacité à vivre ?)

le leurre de l’encre

au beurre des lampes

nocturnes

tous ces déchets  toutes ces cendres  ces coquilles…

°

La poésie / c’est une lampe / où retenir la nuit

°

Creuser le sillon des mots / sous la neige imminente / du confus

°

J’écris / à contre-cri / à pèse-silence

°

insondable / je parle / et je détruis ma bouche

°

Du pays de nul mot / dont il faut témoigner, / les rives.

°

la poésie,

c’est l’écume

entre vagues

et sable

°

Contemple le visible,

tu pressens l’invisible

°

Que le jeu de mots touche à l’âme

°

Je n’écris pas pour écrire,

Je n’écris pas pour attendre

que l’encre dépose ses mouches de temps,

mais pour toucher,

joindre le sang

°

La poésie

est une petite fille

qui fait pipi

au bord de l’autoroute

°

d.

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :