plus sur Ken Jones

 » J’écris essentiellement haïkus et haïbuns comme une voie (dô) de pratique spirituelle.  »

 » Je dois beaucoup aux haïkus japonais classiques, avec Nagata Koi, comme mon haïjin moderne préféré. C’est une sensibilité Zen enracinée qui fait de mes haïbuns une exploration de la nature intangible, paradoxale et changeante de ce qui passe pour la « réalité ». Je n’ai pas été seul dans cette orientation spirituelle (…) En 1997, nous avons fondé la toujours active « Red Thread Haiku Sangha  » dédiée au développement spirituel et existentiel de ce genre. »

Voir :

http://www.redthreadhaiku.org

(extraits tirés de : haibuntoday.blogspot.com )

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :