Fl Hu-Sterk op.cit. suite :

p.43 :

 » Ce qui importe (c’est) l’état d’harmonie avec la nature environnante.

Il s’agit avant tout d’établir une communion profonde entre l’homme et la nature. Les figures humaines doivent nécessairement avoir un lien avec le paysage. »

p.44  » La notion de « naturel » ou de « spontané » (ziran) est centrale dans la pensée esthétique taoïste.

(à suivre !…)

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :